Réseaux islamiques : La Connexion afghano-pakistanaise PDF

Réseaux islamiques : La Connexion afghano-pakistanaise PDF

Ils ont tendance à s’attribuer à tort toute attaque contre l’Etat afghan « , a-t-il déclaré, affirmant que l’attaque de l’hôpital de mars avait été menée par le réseau Haqqani et non par Daech, même si ce dernier en revendiquait la responsabilité.


L’organisation al-Qaida n’a pu atteindre toute sa capacité de nuisance que parce qu’elle a trouvé un sanctuaire en Afghanistan, où Ben Laden s’est définitivement installé en 1996. Pourquoi ce sanctuaire n’a-t-il pas été attaqué avant 2001, et en particulier après les attentats d’août 1998 contre les ambassades américaines en Afrique de l’Est ? D’abord parce que les taliban faisaient partie de tout un réseau islamique radical régional, dont le véritable centre était le Pakistan. Al-Qaida, taliban, déobandis pakistanais, Mouvement islamique d’Ouzbékistan : c’est toute une région qui servait en fait de base aux terroristes. Quelle est l’histoire de cette
mouvance ? Comment, alors qu’ils ont chacun leur trajectoire propre et leurs divergences doctrinales, ces mouvements se sont-ils coordonnés peu à peu contre un seul ennemi, les États-Unis d’Amérique ? C’est l’objet de ce livre qui étudie aussi la dialectique entre l’internationalisation des réseaux islamiques et leur implantation locale dans des groupes ethniques parfois étroits. L’après 11 septembre marquera-t-il la revanche du local sur le global et le retour de l’État, notamment au Pakistan, l’un des pays où se joue l’avenir de l’islamisme ?

Le troisième homme dont l’identité a pu être confirmée (qui a été mentionné mais n’a pas figuré dans la vidéo) était Abdul Rahim Muslimdost, un autre cheikh salafiste afghan, qui avait déjà fait allégeance à l’EI plus tôt. Le seul parti islamique légal dans la zone post-soviétique, le Parti de la Renaissance islamique, a perdu tous ses sièges lors des élections législatives de mars 2015, que les critiques ont qualifiées de truquées. A l’heure actuelle, les forces politiques de gauche laïques dans le pays ont été éliminées et l’avenir immédiat de l’Afghanistan ne sera décidé que par les groupes islamistes.-}

Comments are closed.