Pollution de l’air et morphologie urbaine: une relation complexe: Approche modélisatrice PDF

Pollution de l’air et morphologie urbaine: une relation complexe: Approche modélisatrice PDF

Ainsi, les chercheurs se retrouvent souvent coincés entre un réseau gouvernemental disposant d’une force de représentation spatiale limitée ou un réseau propre, généralement dépourvu de couverture temporelle.


De nombreux modèles, plus ou moins complexes permettent d’évaluer la pollution atmosphérique en ville mais ce sont bien souvent des modèles régionaux qui considèrent une ville comme un point, c’est-à-dire un espace homogène. Pourtant, il est difficile d’affirmer que la pollution atmosphérique, liée au trafic, est uniforme à l’intérieur de la ville. Elle dépend conjointement des émissions produites par les sources fixes et mobiles, de la morphologie urbaine, des conditions climatologiques, elles mêmes influencées par la morphologie. Aussi l’approche développée dans cet ouvrage est avant tout modélisatrice et appliquée à l’échelle intra- urbaine. Cette échelle permet de rendre compte de la pollution respirée par le citadin à l’échelle de la rue. La modélisation complexe s’appuie notamment sur des données réelles de trafic et de climatologie fine et permet de résoudre les équations tridimensionnelles de la mécanique des fluides. Des nouveaux indicateurs sont produits dans le but d’expliciter le rôle de la morphologie urbaine dans la dispersion anisotrope des polluants en ville.

Un autre système d’isolement est celui où les autorités locales utilisent le zonage pour séparer les classes d’industries des cibles sensibles. Les SP dans les comtés non centrés étaient deux fois plus susceptibles que les SP dans les grands comtés métropolitains centraux d’avoir un ou plusieurs moyens annuels supérieurs au MCL. La plus grande variation interindividuelle au sein d’un groupe peut être un indicateur d’une plus faible adaptabilité à l’environnement pollué.-}

Comments are closed.