Le sujet communiste : Identités militantes et laboratoires du PDF

Le sujet communiste : Identités militantes et laboratoires du PDF

Certains thèmes abordés porteront également sur la situation des lesbiennes, mais ce ne sera inévitablement pas le cas.


Cet ouvrage offre au lecteur avisé, mais aussi au grand public,les résultats de recherches pluridisciplinaires sur le «sujet» communiste, venant ponctuer un travail qui apporte une meilleure connaissance du communisme dans ses dimensions sociales, culturelles et anthropologiques. Le livre, qui s’appuie sur les riches autobiographies d’institutions et documents biographiques issus des fonds des archives du Komintern et du monde communiste, envisage la subjectivité communiste sur le temps long du XXe siècle et sur des espaces européens variés. Se donner pour objet le «sujet» communiste, c’est aussi re-trouver la labilité des institutions identitaires communistes, leurs contradictions et leurs fantasmes : au coeur de la volonté d’emprise, comme toujours, le vain désir de contrôler l’autre absolument. Au lieu de partir de supposées identités communistes, c’est au contraire le travail social et politique identitaire communiste que le livre vise. Quels que soient leurs matériaux et les pays ou institutions politiques communistes concernées, dans cet ouvrage sont réunies des études habitées par ces projets «constructivistes». Dans la mesure où l’un des paris de ce livre est de faire dialoguer les recherches sur les sujets communistes, que ceux-ci soient appréhendés dans les pays communistes ou dans les partis communistes de pays non-communistes.

À l’instar de Bloom, Kimball a soutenu qu’une «agression contre le canon» avait lieu et qu’une «politique de victimisation» avait paralysé les universités. La hiérarchie résultante a été acceptée, sans doute à cause de la volonté authentique de partager l’expertise, comme en témoignent les projections visant à transmettre les éléments critiques d’une culture cinéphilique afin de réduire ou d’éliminer les inégalités culturelles. Le film absorbant de Chen Shi-Zheng nous aide à voir dans les ressorts complexes et parfois sombres du sentiment entre l’Orient et l’Occident qui, en raison de leurs origines historiques profondes, sont encore capables d’intrusionner de multiples façons destructives dans notre présent collectif.-}

Comments are closed.