Charlemagne PDF

Charlemagne PDF

Au lieu de cela, avec l’accord de Léo, on demanda à Charlemagne de présider l’audience du pape.


Renommé pour ses rêves de grandeur, sa clairvoyance politique et la force de ses convictions religieuses, Charlemagne ouvre en grande pompe la lignée médiévale des Carolingiens. En 800, il se fait couronner par le pape empereur de Rome et des chrétiens. Soucieux des intérêts et de la gloire de son royaume, il fait régner un ordre fort, fondé sur l’unité religieuse, et conquiert la plus grande partie de l’Europe occidentale en multipliant les campagnes militaires. Son nom a marqué les mentalités par son rôle prééminent dans la restauration des belles-lettres en Occident. Quels mouvements, quelles réformes, quelles guerres cet esthète du pouvoir a-t-il engagés ? Quels moyens a-t-il mis en œuvre pour
parvenir à une telle expansion de son empire ? Comment céda-t-il aux impératifs de sa foi rigoureuse tout en servant ses ambitions ? Depuis des siècles, les historiens ont, de part et d’autre du Rhin, revendiqué Charlemagne dans la construction de leur mémoire nationale. Charlemagne, prince  » allemand « , lui qui établit sa capitale à Aix-la-Chapelle et consacra tant d’efforts militaires à la
soumission des Saxons et du duc de Bavière ? Ou Charlemagne, roi de France, lui dont les ancêtres, fermement établis en Gaule du Nord, s’étaient fait inhumer à Saint-Denis ? Dans cette biographie fondatrice et classique, Arthur Kleinclausz rejette l’alternative : maître d’un vaste et hétéroclite ensemble territorial, soucieux, dans la conquête des terres et la maîtrise des hommes, de faire appel à tous les talents et à toutes les énergies, l’empereur et roi des Francs fut une figure aussi unique que fondatrice. Sa synthèse de l’esprit germanique et de l’héritage romain a établi, il y a mille deux cents ans, un nouveau pôle de civilisation : l’Europe.

Il portait en tout cas un manteau bleu, et il portait toujours une épée, généralement une épée et une ceinture d’or ou d’argent, parfois ornées de joyaux, mais seulement lors des grandes fêtes ou lors de la réception d’ambassadeurs étrangers. Toutes les marques déposées sont la propriété de leurs propriétaires respectifs aux États-Unis et dans d’autres pays. L’alliance entre la papauté et les Francs n’a pas été unanimement approuvée à Rome, et le successeur d’Adrian.-}

Comments are closed.